ETINCELLE D’AMOUR

Lettre ouverte

Depuis 1992, j’ai avec émerveillement découvert comment transformer le fruit à pain doux en une matière plastique supérieure à l’argile ; j’ai étendu mes recherches à d’autres fruits, et devant l’importance du profit que le pays pouvait en tirer, j’ai frappé à différentes portes de municipalités, d’associations, d’organismes divers … sans succès J’ai donc accueilli avec empressement l’invitation à un colloque organisé par l’Institut Régional d’Art Visuels, sous la présidence d’honneur du Président du Conseil Régional, Alfred Marie-Jeanne, sur le thème « créer produire et inventer en Martinique » (C’était en 2000) . Mon rôle était de regarder, d’écouter et de poser des questions parce que je n’étais pas un intervenant. Peut-être ai-je imaginé, vu le thème, qu’on pouvait inventer en Martinique l’art d’accueillir l’intervenant imprévu, inattendu. J’avais soigneusement préparé une exposition bien peu encombrante toute entière contenue dans une petite corbeille et deux pages de texte (et encore ! Car j’écris gros) Comme il m’a été impossible d’exposer, je livre aux élus, aux futurs élus, à la jeunesse des écoles, aux parents, aux aînés, aux prisonniers, aux malades, aux émigrés et immigrés, à tout homme responsable et désireux de faire progresser notre pays, le propos, avec l’espérance que l’on me donne de montrer à tous, ce que je comptais porter à la connaissance d’un petit nombre de savants.

VOICI CE QUE J’AI DÉCOUVERT

Les fruits constituent une extraordinaire source de matières plastiques, qu’ils soient vert, mûrs, ou trop mûrs pour être savourés. Le fruit à pain, le corossol, la banane, le mangot, l’abricot, la goyave, le tamarin, l’ananas, le courbaril, l’orange, la prune de cythère, le jacque, la carambole, la pomme d’eau, la pomme cannelle, la pomme noix de cajou, le cahiman, la caïmite, la muscade on été ainsi traités avec succès. Semblable à l’argile par de nombreux aspect, les produits obtenus ne sont pas collants et résistent aux chocs quand ils sont séchés. L’étude approfondie de ces « terres de fruits » peut révéler bien d’autres propriété et s’avère d’une très grande nécessité.

VOICI CE QUE JE DÉSIRE

- Faire connaître à tous Martiniquais mes découvertes en commençant par les écoliers.

- Susciter une action de remise en état des terres abandonnées en parallèle avec la préparation de plants de toutes sortes de fruits.

- Planter les arbres fruitiers en respectant les conditions de sols et de climat assurant leur meilleur développement.

- Elaguer, entretenir les arbres fruitiers existants mais aussi planter des vergers.

- Organiser la cueillette des fruits, la récupération des fruits abîmés et des épluchures domestiques et industrielles

- Créer un centre de traitement qui fournira les pâtes, les supports, des formes à décorer, graver ou sculpter, des couleurs.

- Inciter à la création de jeux jouets ou objets utiles ou décoratifs en pâte de fruit pas des concours

- Créer pour les visiteurs, des produits souvenir authentiquement martiniquais en donnant une spécialité à chaque commune.

- …


Fruit a pain

Marie-Françoise LaMy

Quartier La vierge

97213 Le Gros-Morne